///Carnet de voyage

Tuk Time (en cours/in progress)

 

 

Tuk Time c'est cette cadence de vie, imposée par un taux de chômage plutôt élevé et un certain manque d'activités – en hiver, il n'y a pas grand chose à faire dans la toundra arctique – qui ne vous fait pas sortir du lit avant midi.

Tuktoyaktuk est une petite ville sur les côtes de la mer de Beaufort, dans les Territoires du Nord-Ouest canadiens. On y compte quatre églises différentes – rarement ouvertes – mais aucuns bars, bibliothèques ou centres culturels.

Ainsi, « Tuk Time » a finit par conquérir ses habitants et donne une allure fantomatique au village.

 

En filigrane, se dresse le portrait de Tuktoyaktuk avec, devant lui, un futur incertain. Entre ancienne et jeune génération, un véritable duel s’opère, les pratiques traditionnelles face à une culture occidentale déchaînée, célébrant les stars éphémères de la musique et la junk food. Sur une note plus globale, le passage du Nord-Ouest, depuis peu ouvert toute l’année durant, promet d’importantes opportunités économiques mais aussi de graves conséquences écologiques. Tuktoyaktuk est le seul port en eau profonde de la région et constituerait ainsi la seule possibilité de ravitaillement pour les navires cargos passant au large.

 

 

 

Tuk Time est un projet collectif en deux volets, mené par Roxane Gabet, graphiste et Teo Becher, photographe. En 2015, nous sommes partis en voyage dans le Grand-Nord canadien. Notre fil rouge fut la lumière, définissant aussi notre approche documentaire. Dans la première partie, la lumière est envahissante, tout est blanc. Les images racontent une histoire d’une façon à la fois contemplative et descriptive. Dans la seconde partie, la lumière se fait plus rare : elle tente de se frayer un chemin au travers de l’appareil photo. Tout est plus sombre et les images relèvent davantage d’une expérience personnelle, anecdotique mais vivante.

 

Nous sommes allés à la rencontre des habitants, avons partagé leur quotidien et nous sommes immergés dans la poésie de la terre. Revenus plein d’images, d’idées et d’impressions, le tout se mêle dans les textes et croquis de Roxane ainsi que dans les photographies de Téo, réunis dans un livre auquel travaillent ardemment nos petites mains.